des enfants dans le centre de Madagascar

Madagascar

Madagascar reste l’un des pays les plus pauvres au monde. Près de 72 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 2 dollars par jour.

Ce centre a été ouvert début 2007 ; aucune association travaillant avec les enfants des rues n’était présente.

L’action de Prométhée Humanitaire à Madagascar s’est concentrée sur Mahajanga et Antanarivo, villes détériorées par les intempéries de cette année.

Interventions d’urgence et accompagnement sur le long terme

Fin 2006, on recensait une centaine d’enfants vivant dans la rue à Mahajunga. Survivre était le problème quotidien de ces enfants meurtris par les intempéries, les privations, la pauvreté… A cela s’ajoutaient les violences et les sévices sexuels.

L’aventure commence en août 2006, quand Claire Falisse et Marie Falquet constatent la présence d’enfants dans les rues du centre-ville de Mahajanga. Un pas après l’autre, de petits gestes, des sourires, des mains tendues, beaucoup d’écoute, de la solidarité : c’est ainsi qu’elles concrétisent, à la demande des enfants, la création d’une maison d’accueil. Il apparaît très vite que les enfants ont besoin d’une prise en charge permanente, de type socio-éducative, allant bien au-delà d’un accueil d’urgence.

Prométhée Humanitaire a été soutenue par Enfants du Monde pour ouvrir le seul centre pour enfants des rues de la ville.

Pour répondre à ce besoin, Prométhée Humanitaire a créé en février 2007 le centre de Fanovozantsoa, qui accueille aujourd’hui une vingtaine d’enfants, garçons et filles de 2 à 17 ans, de façon durable.

Ce centre dispose d’une équipe composée d’un directeur, d’une directrice administrative, de 4 éducateurs, d’une ménagère et d’une cuisinière, qui assurent l’encadrement des enfants, qui peuvent ainsi se nourrir, se loger, grandir dans un foyer stable et suivre une scolarisation régulière.

Prométhée Humanitaire fournit un soutien pédagogique concret par des visites régulières, des contacts permanents et la participation d’intervenants étrangers qui viennent apporter leurs compétences pour des durées variables.

Prométhée Humanitaire, en partenariat avec l’association Fanovozantsoa, assure la sécurité des enfants, le respect de leurs droits fondamentaux, favorise leur éducation scolaire et leur formation professionnelle, œuvre pour leur épanouissement actif et social, et prépare globalement leur avenir pour briser le cercle de la misère.

Les dix-neuf filles et garçons accueillis dans le centre sont tous scolarisés. Parmi eux, l’un a trouvé un emploi, un autre entre à l’université et un troisième a obtenu le brevet.

Prométhée Humanitaire apporte la base principale du financement du centre à Mahajanga et souhaite poursuivre son action sur du long terme. Cependant, l’association dispose de trop peu d’apport financier pour subvenir aux réels besoins du centre, et elle recherche activement et urgemment des partenaires et des soutiens financiers.

Vous pouvez aussi soutenir notre projet de créer une boulangerie où les enfants sortant de nos centres pourraient trouver une aide à l’intégration professionnelle et un salaire.