Des enfants dans le centre d'accueil ouvert à Haïti.

Haïti

Depuis quelques années, le nombre des enfants des rues dans la capitale haïtienne a fortement augmenté. La misère croissante a poussé les populations à quitter les campagnes pour aller s’entasser dans les bidonvilles. Durant l’année 2004, de tragiques événements ont eu lieu en Haïti : actes de violences perpétrés par les Chimères (hommes de main favorables à l’ancien président Jean-Bertrand Aristide organisés en bandes armées et semant la terreur), inondations provoquées par le cyclone Jeanne… Beaucoup d’enfants se retrouvent sans logis et orphelins.

Dans un pays où l’espérance de vie est inférieure à 53 ans et où 47 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté avec moins d’un dollar par jour, plus de la moitié des Haïtiens n’a pas accès à l’eau potable. Près de 170 000 orphelins et 65% des enfants du pays souffrent d’anémie.

Jacmel : Chemin la Vie

En 2005, Prométhée Humanitaire a décidé de s’associer à la création de la Fondation KrOma pour venir en aide aux enfants des rues de Port-au-Prince et de Jacmel, avec pour objectif d’ouvrir un foyer d’accueil leur offrant un logis, les produits de première nécessité, de la nourriture, des vêtements, des soins médicaux, mais aussi une éducation scolaire et des activités culturelles.

Suite à l’agression et au départ en Afrique de son directeur, nos actions se poursuivront sous les nouveaux statuts de Chemins la Vie.

Suite au séisme du 12 janvier 2010, nous avons été soutenus par le Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivité territoriales et de l’immigration et par la Société « Mais il est où le soleil« , pour l’achat d’un terrain à Cyvadier, juste à côté de la ville de Jacmel, très touchée par le séisme, pour la prise en charge de 18 enfants isolés.

Nous recherchons très activement des partenaires pour la construction d’un centre d’accueil conforme aux normes antisismiques.