Prométhée Humanitaire :
une association essentiellement soutenue par le mécénat d’entreprise

Prométhée Humanitaire développe, depuis plusieurs années déjà, quatre formes complémentaires de mécénat.

Le mécénat en nature
L’essentiel du soutien financier de Prométhée Humanitaire prend la forme d’un mécénat en nature qui se traduit, pour les entreprises partenaires, par le don d’objets du créateurs, de vêtements du luxe, d’accessoires de mode, d’art de la table et de jouets qui sont mis en vente lors des deux ventes annuelles organisés depuis de nombreuses années à Paris. La création d’antennes à Toulouse est venue élargir l’implantation de l’association par l’organisation de ventes supplémentaires.

L’association reçoit d’autres types de soutien en nature comme la mise à disposition de salles pour les ventes, l’attribution gratuite de billets d’avion, le don de boissons ou encore le prêt de camions et de matériel d’exposition.

Le mécénat de compétences
Prométhée Humanitaire s’ouvre depuis plusieurs années déjà au mécénat de compétences.

Ainsi, l’association collabore régulièrement avec des juristes qui l’accompagnent sur des problématiques relatives à la législation sur les droits de l’enfant. Par ailleurs, pour toutes questions relatives à la rédaction d’actes notariés, de conventions ou de contrats, elle reçoit le soutien gracieux de cabinets d’avocats.

Dans l’avenir, l’association souhaite s’ouvrir à d’autres types de mécénat de compétence pour trouver des solutions aux problèmes techniques qu’elle rencontre pour l’entretien ou la construction du centre dans lesquels elle accueille les enfants.

Le partenariat média
Prométhée Humanitaire bénéficie d’un partenariat média qui porte aussi bien sur ses outils de communication (plaquettes, logo) que sur des annonces de presse visant à promouvoir ses ventes d’objets et de vêtements.

Ses principaux partenaires sont : Télérama, Paris Match, La Croix, L’Officiel, Pariscope, Le Journal du Dimanche, Radio NOVA, RFI, RFO, Maison et objet, Tecknikart Mademoiselle, Elle à Paris…

Le mécénat en numéraire
Certaines sociétés ont déjà choisi d’aller plus loin dans leur engagement en participant financièrement au fonctionnement d’un centre.

La société « Pylônes » soutient l’association SPER à Dakar, Sénégal, la société « Mais il est où le soleil ? » soutient la fondation KROMA à Jamel, Haïti et le « Musée des Arts Forains de Paris » soutient plus généralement le fonctionnement de Prométhée Humanitaire.

Prométhée Humanitaire place, pour les années à venir, son projet au coeur des enjeux du mécénat humanitaire.

Considérant que le mécénat, de manière générale, est par définition un fait culturel, et que par conséquent il n’est pas une entité statique, mais un flux dont le changement est la réalité dominante, Prométhée Humanitaire est consciente que le mécénat humanitaire évolue du fait qu’il se présente comme le révélateur d’un système de valeurs.

Ainsi, la priorité est donnée aujourd’hui :

  • – à la lutte contre les exclusions
  • – à la formation et à l’insertion.

De plus, les nouvelles tendances du mécénat humanitaire essaient de combiner :

  • – des préoccupations sociales
  • – le bénévolat des salariés
  • – l’apport de compétences.

En résumé, les objectifs du mécénat d’entreprise sont principalement :

  • – de renforcer sa notoriété à travers son implication dans un événement
  • – d’associer son image institutionnelle à une activité d’intérêt général
  • – de bâtir une réputation à travers une relation forte et durable avec toutes les parties prenantes
  • – de rechercher la cohésion du personnel
  • – d’apparaître comme une entreprise citoyenne.

Plus généralement, l’unité de la démarche du mécénat est à rechercher dans l’universalité du don. L’élément important à retenir est le désir d’aider les autres, c’est-à-dire l’altruisme reconnu comme une valeur universelle et quasi absolue.

La démarche de Prométhée Humanitaire au regard des grandes tendances du mécénat humanitaire

La lutte contre les exclusions
Prométhée Humanitaire s’engage auprès des populations les plus démunies du tiers-monde : les enfants. Par son action, elle privilégie plus particulièrement les enfants des rues. Elle revendique une démarche altruiste visant à faire prendre conscience de la situation catastrophique de ces enfants victimes de la faim, de maladies, d’agressions ou de la prostitution.

Un soutien en terme de santé, de formation et d’insertion
Par la création de centres d’accueil, Prométhée Humanitaire développe une action qui s’inscrit dans la durée pour permettre aux enfants de bénéficier d’un suivi à long terme sur le plan social, scolaire, sanitaire et psychologique. Le travail de terrain de Prométhée Humanitaire s’appuie sur des associations locales qui restent décisionnaires, choisies sur des critères de sérieux, d’humanité et d’expérience.

Chaque enfant financé par Prométhée Humanitaire se voit garantir, outre la nourriture et l’hébergement, un vrai projet d’avenir comprenant un accès à l’enseignement et à des activités artistiques.

Après 20 années d’existence, Prométhée Humanitaire a su développer un projet et des actions qui s’inscrivent incontestablement dans le champ de l’action humanitaire.
Prométhée Humanitaire s’emploie à rendre compte de ses actions auprès de ses mécènes, notamment lors des ventes événementielles organisées au cours de l’année. Par ailleurs, l’association offre la possibilité aux partenaires de visiter les centres d’accueil. Enfin, elle présente chaque année un rapport d’activités qui permet de suivre dans le détail le travail réalisé dans les différents pays concernés.